Clinique Roosevelt - 9 rue Jean Goujon - 75008 Paris - Tél : +33(0)1 42 25 02 59 - Fax : +33(0)1 42 56 51 33

Defauts Visuels

ophtalmologie

 

Defauts Visuels

 

 



1. Myopie

Dans la myopie la focalisation d'une image lointaine se fait en avant de la rétine.

myopie1

Myopie forte

myopie-forte


Principe de la correction par le laser:
En aplatissant la cornée avec le laser excimer, on modifie la focalisation des images qui se fait sur la rétine.

Technique: trois techniques peuvent être utilisée en fonction de l’épaisseur de la cornée et du degré de myopie :


1- le lasik : découpe d’une lamelle de cornée et photoablation au laser dans le stroma.
2- la photokératectomie réfractive: après ablation de l’épithélium, on fait la photoablation sur la membrane de Bowman .
3- l’épilasik : laser après décollement de l’épithélium et repositionnement de celui-ci.

2. Hypermétropie

Dans l'hypermétropie, la focalisation des images lointaines se fait en arrière de la rétine:  

hypermetropie


Principe de la correction par laser :
En augmentant la courbure la cornée on peut rapprocher la focalisation des images et la placer sur la rétine.

Technique:
Trois techniques peuvent être utilisée en fonction de l’épaisseur de la cornée et du degré de l’hypermétropie :
1- le lasik : découpe d’une lamelle de cornée et photoablation au laser dans le stroma.
2- la photokératectomie réfractive: après ablation de l’épithélium, on fait la photoablation sur la membrane de Bowman.
3- l’épilasik: laser après décollement de l’épithélium et repositionnement de celui-ci.

3. Astigmastisme



astygmatisme



Principe:
La focalisation suivant les axes de l’astigmatisme peut être modifiée.


Trois techniques peuvent être utilisée:


1- le lasik: découpe d’une lamelle de cornée et photoablation au laser dans le stroma.
2- la photokératectomie réfractive: après ablation de l’épithélium, on fait la photoablation sur la membrane de Bowman.
3- l’épilasik: laser après décollement de l’épithélium et repositionnement de celui ci.

4. Presbytie

La presbytie est due à la diminution naturelle avec l'âge de la capacité d' accommodation du cristallin lors de la lecture.

Pour voir de près, le cristallin, se bombe pour que la focalisation se fasse sur la rétine: c'est l'accommodation. Le cristallin perd de son élasticité avec l'âge et le pouvoir d'accommodation diminue.

Le degré de presbytie se chiffre en dioptries: +0,50 dioptrie à 45 ans à +3 dioptries après 60 ans.

La presbytie se rajoute au défaut visuel en vision de loin myopie, hypermétropie ou astigmatisme.  

presbytie


Correction de la presbytie :

1. Lunettes: ce sont les lunettes de lecture ou les verres progressifs pour voir de loin et de près.
2. La presbytie peut être corrigée par des lentilles de contact avec une fluctuation dans la vison.
3. La presbytie peut aussi être corrigée par une intervention:


Avec le laser excimer :

  • soit une bascule: l’œil dominant est corrigé pour la vision de loin (emmétropisé) et l’œil dominé est corrigé pour la vision de près (myopisé). Seule une petite partie des patients supporte cette configuration. Un test de simulation est fait pour le savoir avant l’intervention.
  • soit une multifocalité sur l’œil dominé par création d’une zone centrale plus bombée. (presbylasik)

 

Par chirurgie du cristallin :

Chirurgie phacoréfractive: interessante dès que le cristallin a perdu sa transparence ou en cas de cataracte : la technique consiste à extraire le cristallin, régulariser la cornée s’il y a un astigmatisme cornéen et la mettre en place un implant multifocal.

5. Chirurgie réfractive au laser excimer

La chirurgie réfractive est la chirurgie qui permet, en corrigeant les anomalies réfractives, de ne plus porter de lunettes.

Elle consiste à modifier l’œil pour compenser la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme.

Elle est soit ciblée sur la cornée avec le laser Excimer soit elle est fait en opérant le cristallin ou en plaçant un implant réfractif.

6. Chirurgie phaco-réfractive et presbytie

La chirurgie du cristallin clair est possible dans certain cas avec mise en place d'un implant qui corrige le défaut de réfraction.

Cette technique peut etre utilisée dans les fortes myopies, les fortes hypermétrophie lorsque la correction par laser n'est pas possible (paramètre cornéen incompatible avec le degrés de correction) ni par implant additif (caractéristique biométrique oculaire incompatible avec les implants existants) en particulier dans les cas de forte amétropie unilatérale.

Copyright © 2012 Altec - Crédits