Clinique Roosevelt - 9 rue Jean Goujon - 75008 Paris - Tél : +33(0)1 42 25 02 59 - Fax : +33(0)1 42 56 51 33

Paupières

bloc-operatoire1

 

Chirurgie des Paupières :

 

  • Plastie de la paupière supérieure : traitement du blépharochalazis et des hernies graisseuses.
  • Plastie de la paupière inférieure : hernie graisseuses.

 

 

 

Blépharoplastie

La blépharoplastie est une intervention de chirurgie esthétique des paupières permettant de traiter les dermatochalasis ou excès de peau en paupières supérieures et, ou inférieures.

Ce relâchement des tissus peut être soit héréditaire, soit un des signes du vieillissement. (Fiche d'information de la Société Française d'Ophtalmologie N°30)

paupieres-dessin2paupieres-dessin1

Ectropion

Le bord libre de la paupière n’est plus en contact avec le globe oculaire, par déplacement vers l’avant .Il y a éversion de la paupière. Le traitement consiste à repositionner la paupière au contact du globe en faisant une réduction de surface et une remise en tension.

Entropion

Pathologie du sujet âgé, elle est souvent due à une laxité des tissus qui favorise l’enroulement du bord libre vers l’œil.

Le traitement consiste à retendre chirurgicalement la paupière. Certains spasmes de l’orbiculaire peuvent favoriser l’apparition d’un entropion.

Ptosis

C'est l'abaissement de la paupière supérieure.

Le plus souvent il ne provoque qu'une gêne esthétique, mais en cas de couverture de la pupille, il entraîne une gêne fonctionnelle.

Le ptosis congénital est présent dès la naissance.

Chez l'enfant, il peut recouvrir la pupille, il peut être source d'amblyopie irréversible s'il n'est pas traité.

Le ptosis par étirement de l'aponévrose du muscle releveur principal de la paupière supérieure qui relie ce muscle au bord supérieur du tarse. Il survient par laxité tissulaire.

Une intervention de chirurgie oculaire, un traumatisme, une chirurgie palpébrale, un gonflement palpébral prolongé, un port de lentilles, peuvent favoriser la survenue du ptosis.

Le ptosis neurologique est du à une paralysie de la troisième paire crânienne, ou du nerf sympathique.

Le ptosis peut être du à une atteinte musculaire (myopathies, myasthénie).

 

Copyright © 2012 Altec - Crédits